Archives par mot-clé : motivation

La Procrastination, un signal d’alarme !

La Procrastination, un signal d’alarme !

Bonjour Bon Jour,

Aujourd’hui, j’aborde le sujet de la procrastination .

J’adore ce mot. C’est vrai que dans ma “première” jeunesse, ce mot n’existait pas. Il est apparu un jour et comme ça est devenu un phénomène de société.

Bon, entre nous, je pense que la procrastination était déjà présente mais à la place on utilisait d’autres expressions comme : “ Elle branle que dalle !” 😂

L’article en vidéo

https://youtu.be/5sb71PU2bUQ

La procrastination, signal d’alerte !

En fait, je trouve ce phénomène très instructif. En gros, la procrastination est “l’art” de tout remettre au lendemain. C’est “traîner la patte” pour faire les choses.

Si c’est le cas, c’est qu’il y a un problème. Si tu procrastines, c’est que ce que tu fais ne te motive pas, c’est que tu ne vois pas l’intérêt de le faire, ou que tu n’y prends pas plaisir ou bien une toute autre raison. Peu importe la raison, la procrastination t’indique de faire pause et d’observer.

Les raisons possibles à la procrastination.

À mon sens, il peut y avoir plusieurs raisons à la procrastination.

Ton plaisir

  • Ce que tu veux faire ne te plais pas. Dans ce cas, trouve une façon ludique de le faire.
    • Exemple pour le ménage, si tu aimes le disco met de la musique et fais ton ménage en dansant
  • Il se peut que tu le fais pour plaire à quelqu’un d’autre. Tu as dit oui à quelqu’un par peur de déplaire. Ou tu le fais pour ne pas déplaire à quelqu’un. Tu penses que c’est ce qu’on attend de toi. Pose toi la question. Est ce que je fais ça pour moi ou pour plaire, ou ne pas déplaire ? Ici, je conseillerai de se faire accompagner pour apprendre à dire non !

Ton énergie

  • Ce n’est pas le moment pour toi. Tu manques d’énergie. Regarde si à un autre moment de la journée ou de la semaine si ça ne serait pas plus facile de le faire. Expérimente différents moments dans la journée.
    • Exemple : Tu veux écrire un livre mais en début d’après-midi, tu te sens las, idem en fin de journée, donc tu remets au lendemain et si tu essayais de le faire dès le lever !

La difficulté

  • La tâche à exécuter te semble insurmontable, énorme. Tu es découragé avant même de commencer. Encore une fois, poses toi et découpe cette tâche en plus petite action. ” On ne peut avaler un éléphant en une seule fois.” Bon ok, c’est une image, de toutes les manières, je ne me verrai pas manger un éléphant. 😁

L’environnement

  • Ou tout simplement, il y a des distractions plus attrayantes autour de toi… Dans ce cas, fais en sorte de les éloigner ou alors d’alterner avec ses distractions. Comme le suggère la méthode Pomodoro : 25 mn de travail en mode focus, 5 minutes de distractions… Teste pour voir quels sont les intervalles de temps qui te conviennent.

Autre

  • Je suis sûre qu’en cherchant bien, il y a d’autres raisons. Et toi, tu en vois d’autres ?

Comment éviter la procrastination ?

Objectifs clairement définis.

Je dirai déjà d’avoir des objectifs clairement définis. Et vérifier que ce que tu fais, aille bien dans le sens de tes objectifs.

Se connaître et connaître ses motivations.

Quelles sont tes valeurs ? Tu peux faire le test sur viacharacter.org.

Qu’est ce qui te passionne ?

Quels sont tes moments de “flow” ? tu sais ces moments où le temps et ton environnement n’existent plus.

Qu’est ce qui te motive ?

Ton rythme naturel.

Quel est ton rythme naturel. Nous sommes tous différents et avons donc des rythmes différents. Certains sont du matin, d’autre du soir, d’autre ni l’un, ni l’autre, ils sont plus efficaces en journée.

Je t’invite à faire une recherche sur les “[chronotypes](https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronotype#:~:text=Le chronotype est une manifestation,de coucher et de lever.)s”. Il y en a quatre : l’ours, le dauphin, le loup et le lion. Ou bien une recherche sur le rythme circadien.

Anticiper, et créer des habitudes, des routines.

Je t’invite à aller voir mes articles sur le sujet :

Et en vrac des idées à exploiter pour lutter contre la procrastination :

Planifier sa journée, ça aide. Ça va t’aider à passer à l’action plus facilement.

Visualiser sa journée, la noter.

Travailler intensément pendant 2 heures. Je t’invite à tester pour ma part, c’est efficace mieux que la méthode Pomodoro.

Utiliser un minuteur et se challenger. ( J’en parle dans cet article : https://organisersontemps.com/comment-gerer-son-temps-quand-on-est-independant-et-que-lon-travaille-de-chez-soi/ )

Faire une pause étirement ou méditation ou tout simplement faire le vide dans sa tête, se divertir. Ça aide à lâcher prise et à revenir à l’instant présent. J’aime bien aussi bouger, faire un tour dehors, me reconnecter à la nature , même 5 minutes.

Alternée avec des tâches légères, ludiques.

Faire une liste de tâches, les prioriser ou les catégoriser par objectif prioritaire.

Le mieux étant d’avoir un tableau de bord,

Avoir un espace propice au travail : ranger, zen, à son image.

Définir une priorité, une intention pour la journée ou bien une pour la matinée et une pour l’après-midi.

Pour conclure cet article sur la procrastination.

Je t’invite à voir la procrastination comme un signal d’alarme et à te poser. À te poser pour te poser les bonnes questions. Et surtout de ne pas culpabiliser.

Maintenant à toi la parole !

Pour toi, procrastiner c’est quoi ?

Est ce que ça t’arrive de procrastiner ? Si oui, comment te sens-tu ?

L’article en audio

https://d3ctxlq1ktw2nl.cloudfront.net/staging/2022-2-25/255936262-44100-2-d5ee739ac6125.m4a

Je te souhaite une très très belle fin de journée dans la joie et la bonne humeur.

Bien à toi

Nadia PAILLARD Coach https://www.facebook.com/nadiapaillardcoach/

Que faire pour se motiver lorsqu’on est sur le point de renoncer

Que faire pour se motiver lorsqu’on est sur le point de renoncer ?

Que faire pour se motiver lorsqu’on est sur le point de renoncer ?

Bonjour Bon Jour,

Cette question : “ Que fais-tu pour te motiver lorsque tu es sur le point de renoncer à tout ?” Je la trouve hyper intéressante et j’ai envie d’y répondre selon mon point de vue. Car nous sommes tous différents et par conséquent, nos motivations sont différentes.

L’article en vidéo.

https://youtu.be/CGs-KkEZUK4


Que faire pour se motiver lorsqu’on est sur le point de renoncer ? Question très intéressante, j’y réponds en donnant quelques pistes …

La question.

Rien dans la question, je vois deux notions :

  1. une notion de motivation, qui est pour moi le déclencheur pour passer à l’action.
  2. et renoncer à tout : c’est quoi ce “tout” ? Encore une fois, pour ma part, ce tout serait les objectifs que je me suis donnés.

Donc, je dirais que dans un premier temps, si les objectifs ne sont pas clairement définis. Il y a un problème. Comment te motiver si tu ne sais pas où tu vas ? Et pourquoi tu le fais ?

Le pourquoi tu le fais est ta motivation première. Et là, tu vois que l’un ne va pas sans l’autre. 😊

La motivation.

Je t’invite à lire ce passage d’un article que j’ai écris il y a quelques années : https://nadiapaillard.com/quand-la-motivation-nest-pas-la/#Pour_en_revenir_au_manque_de_motivation

Je t’invite à expérimenter cet exercice “Les 7 Pourquoi ?”

Cet exercice consiste à se poser plusieurs fois la question “Pourquoi”. L’idéal étant qu’une autre personne te pose la question “Pourquoi ? “ 7 fois de suite.

  1. Tu n’es pas motivé pour faire quoi ?
  2. Pourquoi veut tu faire ça ?
  3. et, Pourquoi est-ce important pour toi de le faire ?
  4. Pourquoi as-tu vraiment envie de le faire ? Que recherches-tu vraiment ?
  5. Pourquoi ça te tient tant à cœur ?
  6. Est ce vraiment ce que tu souhaites au plus profond de toi ?
  7. Atteindre cet objectif va d’être quoi ?
  8. Pour conclure : Que veux tu vraiment faire et pourquoi ?

Il y a de grande chance pour que la réponse à cette question soit ce qui te motive vraiment. Garde la bien en tête. Mieux encore, écrit là quelque part pour que tu puisses la voir plusieurs fois par jour.

Ensuite, il faut déterminer les actions à mener pour atteindre ce que tu veux vraiment .

Établis ton carnet de route (possible) pour aller vers ce que tu veux. Il y a de grande chance pour qu’il évolue au fil du temps donc commence par établir deux trois grandes étapes.

Prends la première étape et concentre toi dessus pour les 3 semaines à venir.

Quelles sont les premières actions à mettre en place ?

Et tous les jours réalisent 2 à 3 actions pour atteindre cette étape, tout en te rappelant pourquoi tu le fais !!!

Il ne faut pas que compter sur sa motivation.

Il y a des facteurs qui peuvent mettre à rude épreuve ta motivation comme la fatigue, le temps, le stress, etc.

Comme je te l’ai déjà dit, la motivation est l’étincelle, le déclencheur qui va te permettre de passer à l’action. Je t’invite à te créer l’environnement idéal pour faciliter ce passage à l’action. Comme quand tu prends la route, c’est plus facile si ton véhicule est en bon état, si toi tu es en forme, si tu as tout ce qu’il faut pour mener ta mission à bien.

Et encore une fois pour moi, ça passe par de bonnes habitudes ( et pour mettre en place ces habitudes, une dose de discipline 😊)

Pour aller plus loin sur cette thématique des habitudes, je t’invite à regarder mes articles en lien avec elles : https://nadiapaillard.com/plan-du-site-developpement-personnel-par-mots-cles/#Habitude

Les choses à savoir pour optimiser sa motivation :

Le doute.

Le doute c’est humain. Tu ne pourras pas y échapper. Je suis bien placé pour te le dire. La solution est de l’accepter un point c’est tout. Dis toi que le doute c’est humain, tu as le droit de douter et d’avoir peur.

Ici et maintenant.

Quand le doute m’envahit, la meilleure solution à mon sens est de revenir “ ici et maintenant” de lâcher prise et de revenir à l’instant présent

Il existe plusieurs méthodes. Trouve celle qui te convient le mieux.

Par exemple :

  • la méditation
  • la respiration
  • la cohérence cardiaque
  • te détendre, te relâcher et observer ce qui t’entoure.
  • Dessiner.
  • danser
  • chanter
  • cuisiner
  • une activité physique
  • jardiner
  • faire une activité qui te passionne
  • etc.

Surveille tes pensées.

Analyse ton discours interne. Imagine que tu as en face de toi une personne dans le doute comme toi et dis lui à haute voix ce que tu te dis. Est-ce que ça le rassure ou pas ?

Si oui, top. Sinon, pourquoi tu t’infliges ça ? Soit bienveillant avec toi-même.

Agis pour gagner quelque chose et non par peur de perdre quelque chose.

J’adore cette citation de Mère Teresa qui résume bien cette idée :

“On m’a souvent demandé pourquoi je ne participe pas à des manifestations contre la guerre. Je réponds que je n’y participerai jamais, mais qu’à chaque fois que l’on organisera un rassemblement pour la paix, je serai là.” Mère Teresa

Au lieu de vouloir :

  • perdre du poids cherche à gagner en légèreté, en vitalité.
  • d’arrêter la cigarette idem cherche à gagner en énergie, en santé.
  • être moins fatigué cherche à être dynamique.
  • ou être moins désorganisé cherche à être efficace et productive.
  • être en guerre contre quelque chose ou quelqu’un cherche comment tu pourrais être en paix.

En résumé, au lieu de vouloir ce que tu ne veux plus, cherche ce que tu veux à la place.

Je te propose un autre exercice : Envisage le pire !

Je t’invite à imaginer le pire qui puisse t’arriver dans une situation donnée.

Qu’est ce qui pourrait t’arriver si tu n’atteins pas tes objectifs ? Comment réagirais tu ?

Et si ça arrivait, que pourrais-tu faire ?

Ensuite prends le temps d’estimer sur une échelle de 0 à 10 ( 0 étant ce n’est pas possible que ça arrive et 10 c’est ce qui m’arrive ) le risque pour que ça t’arrive vraiment.

Dans tous les cas, rassure ton mental dès maintenant en mettant en place un plan d’action en route au cas où ça arrive, histoire d’anticiper les choses. Mais ne te focalise pas dessus. Mon astuce est de me dire que j’expérimente. Exemple de doute : Je vais perdre en pouvoir d’achat. Ok, déjà je me dis que c’est normal que je doute, le doute est humain, je l’accepte. Je reviens au moment présent, ici et maintenant. Quelle est la probabilité que ça arrive ? 6/10. Ok, je risque de perdre 50% de mon pouvoir d’achat. Dès aujourd’hui, j’expérimente de vivre avec 50% de mes revenus actuels. Que dois je faire, ici et maintenant, pour expérimenter cela ?

Action 1… , action 2… etc. Oui, je sais. Ce n’est pas si évident que ça à mettre en place mais essaye, teste sur 3 semaines. Qu’est ce que 3 semaines sur une année? 5% de l’année LOL Cet exercice est là pour te rassurer donc si ce n’est pas le cas, s’il t’angoisse encore plus ne le fais pas. Concentre toi sur tes objectifs et pourquoi tu veux vraiment les atteindre. Nous sommes tous différents, nos réactions sont aussi toutes différentes. Je t’invite vraiment à t’écouter avant tout.

Rappelle toi tu as deux choix :

  • soit tu te mets en position de victime, tu subis, tu n’agis pas, tu n’es pas l’acteur de ta vie C’est la faute à pas de chance, aux autres, à ton environnement
  • ou soit, tu es l’acteur de ta vie, tu en es responsable, tu te poses les bonnes questions, tu agis pour aller vers ce que tu veux. Tu acceptes qu’il y ait des obstacles, tu fais avec, tu peux te poser pour voir les options qui se présentent à toi, puis tu avances, contournes ou changes de route.

S’entourer des bonnes personnes.

Allez un dernier conseil : entoures toi de personnes motivantes ou lis des histoires de personnes qui te motivent. Observe ce que font les personnes qui te motivent. Fais comme si tu étais comme elle. Expérimente d’autres façons de faire, etc.

Pour résumer les réponses possibles à cette question : Que faire pour se motiver lorsqu’on est sur le point de renoncer ?

  • Bien comprendre pourquoi tu fais les choses.
  • Se rappeler tous les jours pourquoi tu le fais.
  • Détermine, clarifie ton carnet de route. Note les grosses étapes, prends la première, soit focus sur elle pour les 3 semaines à venir et fais chaque jour 2 à 5 actions qui te rapprochent de cette étapes.
  • Te simplifier au maximum tes passages à l’action.
  • Te rappeler que le doute est humain.
  • En cas de doute, revenir à Ici et Maintenant.
  • Fais attention à tes pensées, à ton discours intérieur.
  • Fais les choses pour gagner et non dans la peur de perdre.
  • à tester ou pas : exercice pour envisager le pire !
  • S’entourer des bonnes personnes.

Et toi, Que fais-tu pour te motiver lorsque tu es sur le point de renoncer à tout ?

L’article en audio.

Que faire pour se motiver lorsqu’on est sur le point de renoncer ? Question très intéressante, j’y réponds en donnant quelques pistes …

Je te souhaite une très très belle semaine productive, efficace dans la joie et la bonne humeur.

Bien à toi

Nadia PAILLARD Coach ( autre blog : organisersontemps.com )

Tu rêves de devenir indépendant ? Par où commencer ? Comment puis-je t'aider ? une oreille, une écoute attentive, bienveillante...

Tu rêves de devenir indépendant ? comment faire ?

Tu rêves de devenir indépendant ?

Tu rêves de devenir indépendant

Résumé.

Tu rêves de devenir indépendant ? Par où commencer ? Comment puis-je t’aider ? une oreille, une écoute attentive, bienveillante…

Article en vidéo Tu rêves de devenir indépendant ?

https://youtu.be/lsWMlkL1n9o

Bonjour Bon Jour,

La deuxième ou troisième semaine de novembre tous les ans se déroule en France et partout dans le monde , la semaine de l’entrepreneur. Son origine est anglo-saxonne et existe depuis 2007. ( Source journee-mondiale.com )

“Il s’agit de fêter l’entrepreneur et l’esprit d’entreprendre. Nos entrepreneurs ont des talents et les mettent au service de la société, aussi bien dans les secteurs de l’économie traditionnelle que dans les activités technologiques innovantes, l’économie sociale et solidaire, la protection de l’environnement, etc… Fêter les entrepreneurs c’est donner un visage à la passion.”

Rêves d’indépendance au travail

Beaucoup rêve de devenir indépendants mais n’ose pas sauter le pas par peur, peur de ne pas réussir, peur de ne pas assumer, peur du regard des autres, peur du changement.

Et parfois, c’est leur environnement, leur proche qui les empêchent de passer à l’action.

Le passage à l’action est d’autant plus dur quand il y a un, voir des crédits à rembourser ( maison, voiture etc…) et les études des enfants.

Quitter un emploi “sur”, des revenus récurrents pour l’inconnu, j’avoue que ça donne à réfléchir.

J’ai fait ce choix et je ne regrette rien.

Au moins, je me lève le matin de bonne humeur, je sais pourquoi je me lève, j’ai choisi une activité qui me plait énormément.

J’adore aider les autres, c’est passionnant.

D’ailleurs, si toi aussi, tu rêves de sauter le pas, d’aller vers un métier passion et que tu ne sais par où commencer. Je t’invite à venir en discuter, ensemble, nous trouverons des pistes pour avancer vers ce qui t’appelle.

Imagine, le plaisir de travailler dans un domaine que tu as choisi, qui te plaît, qui te passionne.

ça ne veut pas dire que le chemin est facile, je dirais même bien au contraire. Il faut de la motivation, savoir ce que l’on veut, une bonne dose d’organisation, savoir gérer ses finances, se gérer, s’auto évaluer, parfois prendre du recul, de la hauteur pour être sur que l’on ne va pas droit dans le mur

J’adore accompagner ce genre de profil. Je suis dans mon élément. J’adore tout ce qui est organisation, gestion, indépendance, accompagnement, challenger, motiver etc…

Pour être indépendant

1- Choisis une activité qui te passionne. Dans les moments plus difficiles, si tu es passionné par ce que tu fais, ça sera déjà un peu plus facile. Je t’invite à lister les thématiques qui te motivent à aller surfer sur le net, les réseaux sociaux, quelles sont tes lectures préférées, les sujets de discussions qui te passionnent etc..

2-Regarde, cherche quels besoins les personnes cherchent à satisfaire dans cette ou ces thématiques. Pour qu’une activité fonctionne, il faut qu’elle réponde à un besoin spécifique. De quoi les gens ont besoin pour répondre à la demande ?

3-Quelles compétences te manquent pour répondre à ces besoins ?

4- De quoi aurais-tu besoin pour te lancer? un diplôme, un lieu, de plus amples renseignements, connaître les revenus possible pour voir si ça répond à tes propres besoins, besoin de soutien, d’être accompagner, d’autres choses

Une oreille attentive, bienveillante

Je reste à ton écoute si tu souhaites discuter de tes rêves, de tes envies. Nous pouvons voir ensemble ce qu’il est possible de faire ou pas. Quelles vont être les premières actions à mettre en place ? y a til des freins, des blocages, des choses qui t’empêchent d’avancer ( consciente ou inconsciente ) Que mettre en place pour que tu gardes tes motivations, que tu vives la vie que tu souhaites ?

Article en audio : Tu rêves de devenir indépendant ?

https://www.dropbox.com/s/tkxnevm1ozc4hzo/tu%20r%C3%AAves%20de%20devenir%20ind%C3%A9pendant.m4a?dl=0

Newsletter

En attendant, je t’invite à t’inscrire à ma newsletter pour participer au tirage du mois prochain

https://nadiapaillard.com/index.php/newsletter-inscription-offert-groupe-facebook/

Je te souhaite une très très belle fin de journée dans la joie et la bonne humeur

Page facebook

On se retrouve sur ma page facebook

https://www.facebook.com/nadiapaillardcoach

Bye bye à bientôt

Nadia

Quand la motivation n'est pas là, tu as quand même ma suggestion du jour

Quand la motivation n’est pas là?

Quand la motivation n’est pas là?

Avant de répondre à cette question: Quand la motivation n’est pas là? J’ai envie de t’inviter , t’inviter à aller lire cet article “ une lettre ouverte à tous ceux qui ont perdu leur motivation?”: https://www.espritsciencemetaphysiques.com/lettre-ouverte-perdu-motivation.html

Quand la motivation n’est pas là?

Je retiens cet extrait :”Mais tout comme la femme qui a trébuché sur la route du gourou, nous portons tous un sac à dos de survie, qui pourrait être interprété de plusieurs manières – il peut s’agir d’un simple e-mail ou d’un sms de quelqu’un que nous respectons, d’un message inspirant, de livres perspicaces, de l’aide des voisins, et bien plus.“

https://www.espritsciencemetaphysiques.com/lettre-ouverte-perdu-motivation.html

C’est dans cet esprit que je poste “ma suggestion du jour” tous les matins, pour te transmettre “un message inspirant”, une motivation.

Pour mémoire, dans ma suggestion du jour se trouve:

  • la fête ou les fêtes à souhaiter, l’idée est de te donner l’envie, l’excuse d’envoyer un petit mot, de penser à quelqu’un…
  • le nombre de jour passé et restant de l’année, c’est avant tout parce que j’adore les chiffres et c’est surtout de me rendre compte du temps qui passe et du temps qui me reste pour réaliser mes objectifs de l’année.

Je fais une petite apparté mais cette suggestion du jour , je le fais avant tout pour moi car en général, je la lis ou je l’écoute selon le format que j’ai choisi pour la diffuser tous les matins. Cela fait partie de mon rituel du matin ( différent de mon rituel du réveil )

  • le dicton du jour , pour me rappeler que les anciens savaient lire dans la nature ( Je plaisante mais je n’en suis pas loin).
  • les conseils jardinage pour mon plus grand plaisir 
  • la lecture de la carte du jour : je ne crois pas au hasard, je tire les cartes au hasard, les jeux sont choisis selon mon ressenti et par conséquent, les messages qui en découle ne sont pas anodin, c’est que c’est le moment pour moi ou pour quelqu’un d’autre de l’entendre. Et souvent, les messages des cartes peuvent faire le sujet d’une méditation.
  • la lecture d’un extrait de livre, idem… pour la réflexion, l’inspiration, le petit coup de pouce pour bien démarrer la journée ( lol, on dirait une pub pour une boisson de petit déjeuner )

Pour en revenir au manque de motivation…

Je ne sais pas pour toi mais souvent mon manque de motivation, va de paire avec la procrastination.

Procrastination, c’est l’art ( si on peut appeler ça, un art) c’est l’art de remettre les choses à plus tard.

Les facteurs dont il faut tenir compte en ce qui concerne la procrastination et ce manque de motivation sont:

  • l’ennui ( si la tâche est ennuyeuse, tu auras peu de motivation. Tu peux détourner la tâche pour qu’elle soit fun. Exemple, ça te barbe de tondre la pelouse, écoutes un audio de motivation en même temps, ou bien profites de cet instant pour être en pleine conscience)
  • la frustration ( choisi bien ton moment pour réaliser ta tâche ) 
  • la signification personnelle ( l’utilité, le plaisir, la passion…)
  • la motivation autonome ( voir la théorie de l’autodétermination)
  • le sentiment d’efficacité personnelle ( c’est plaisant de savoir que l’on va être capable de terminer la tâche ) 
  • l’échéance ( plus l’échéance est loin, plus il y a risque de procrastiner. D’où l’importance, de bien découper les projets en petites tâches et de faire un rétroplanning. Et, en même temps, tu auras le sentiment d’être efficace)
  • la structure de la tâche ( verbe d’action, un complément, plus l’intitulé va être clair, moins tu vas réfléchir pour le faire et plus elle va être courte à réaliser dans le temps , plus tu seras content. On revient à l’idée d’avant…)
  • l’impulsivité 
  • la recherche de sensations 
  • la tendance à être consciencieux et organisé ( dans ce cas , c’est plus facile à se motiver et donc à moins procrastiner mais les techniques d’organisations à elles seules ne créent pas le changement nécessaire à se motiver et à éviter la procrastination, c’est un tout)
  • l’estime de soi (la connaissance de soi et de ses valeurs)
  • la peur de l’échec
  • l’humeur ( la bonne humeur facteur encourageant pour beaucoup de choses )
  • l’épuisement de ses ressources, son énergie. ( sans énergie, c’est galère , fait en sorte de préserver ton énergie et donc, d’avoir une bonne hygiène de vie)
  • les tentations ( à l’heure du numérique,c’est facile d’être tenté. Apprends à désactiver les notifications quand c’est nécessaire)
  • les stratégies d’adaptation ( peut aider à réduire les effets de certains facteurs

Je t’invite à l’action à petits pas de bébé…

  • Dis moi ce que tu as retenu , là ici et maintenant ?
  • Et, qu’est ce que tu vas mettre en place, en action?
  • Quels freins, obstacles rencontrent-tu pour être pleinement efficace?

Si, j’ai un conseil à te donner, 

c’est de ne pas essayer de tout changer en une seule fois, teste une chose à la fois !